Randonnée Mercantour Queyras

A partir de 1 269 €

Niveau 4 (randonnée)

12 jours / 12 de marche

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Voir les commentaires
Total de votes : 3

RN03

GTA Briançon - Menton (Mercantour, Queyras, Ubaye)

La partie méridionale de la Grande Traversée des Alpes. En deux semaines nous "descendrons" de Briançon, plus haute ville d'Europe, aux portes de la haute montagne jusqu'au bord de la Grande Bleue. Nous traverserons le Parc Régional du Queyras, la Haute Vallée de l'Ubaye, les vallées de la Tinée et de la Vésubie et enfin le Parc National du Mercantour.

Vous aimerez:

  • La traversée intégrale des Alpes du Sud
  • Un itinéraire exclusif en 12 jours
  • Le Parc national du Mercantour et la vallée des Merveilles

Tout compris.

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

Jour 1 - Col des Malrif (2830 m) - Abriès (1780 m)

Court transfert aux Fonts de Cervières. En remontant le torrent Pierre Rouge et en franchissant le col des Malrif, nous quittons le Briançonnais. Puis nous descendons dans le Parc Naturel du Queyras en passant au lac Grand Laus jusqu'au petit village d’Abriès. Nuit en gîte.

Temps de marche : 5h30 / M : 800 m - D : 1400 m.

Jour 2 - Col Vieux (2806 m)  - Refuge de la Blanche (2499 m)

Court transfert à L’Echalp. Nous remontons le torrent de Bouchouse et passons aux Lacs Egorgéou (2394 m) et Foréant (2618 m). Nous atteignons le col Vieux (2806 m) et par une grande traversée rejoignons le col de Chamoussière (2884 m). Descente et nuit au refuge de la Blanche.

Temps de marche : 6h00 / M : 1350 m - D : 600 m.

Jour 3 - Col Blanchet (2897 m) - Fouillouse (1900 m)

Nous contournons l’impressionnante Tête des Toillies (3175 m) par les cols Blanchet (2897 m) et du Longet (2650 m) pour  rejoindre le hameau de Maljasset. Transfert à Fouillouse et nuit en gîte.

Temps de marche : 6h00 / M : 500 m - D : 1050 m.

Jour 4 - Fouillouse (1900 m) - Col du Vallonnet (2524 m) - Larche (1660 m)

Nous remontons le vallon verdoyant du Riou de Fouillouse, dominé par l'imposante « Tête de la Courbe » (3019 m), jusqu'au col du Vallonnet. Ce col offre une vue imprenable sur la Rocca Bianca (3193 m) et permet d'accéder à un vallon suspendu qui rejoint le col de Mallemort (2558 m). De ce dernier, nous descendons directement sur le petit village frontalier de Larche. Nuit en refuge.

Temps de marche : 6h30 / M : 800 m - D : 1000 m.

Jour 5 - Pas de la Cavale (2671 m) - Refuge de Vens (2366 m)

Court transfert au Col de Larche, puis, nous remontons la superbe vallée de l'Ubayette jusqu'à la cabane Donnadieu pour arriver au lac du Lauzanier (2284 m). La dernière montée dans la rocaille pour atteindre le Pas de la Cavale (2671 m) est ardue mais nous sommes récompensés par la vue depuis le col. Nous rejoignons ensuite le Pas de Morgon (2745 m) pour enfin redescendre sur le refuge de Vens. Nuit en refuge.

Temps de marche : 7h30 / M : 1500 m - D : 850 m.

Jour 6 - Crête des Babarottes (2509 m) - St Etienne de Tinée (1160 m)

Nous longeons les lacs de Vens et montons à la crête des Babarottes (2509 m). Le sentier de l’Energie nous mène nous mène jusqu’à l’Adret de Ténibre avant de descendre sur St Etienne de Tinée. Nuit en gîte.

Temps de marche : 6h00 / M : 300 m - D : 1400 m.

Jour 7 - Col de Mercière (2342 m) - Boréon (1497 m)

Transfert à Isola 2000, nous franchissons ensuite le Col de Mercière (2342 m). Par un sentier en balcon sous la Pointe des Colombrons, nous rejoignons le col de Salèse (2031 m) avant de descendre jusqu'au Boréon. Nuit en gîte.

Temps de marche : 7h00 / M : 300 m - D : 1000 m.

Jour 8 - Madone de Fenestre (1908 m) - Baisse de Prals (2335 m) - Saint Grat (1620 m)

Du Boréon, nous franchissons le Pas des Roubines pour descendre sur la Madone de Fenestre. S’en suit un beau parcours en crête à plus de 2000 m d'altitude avec un panorama fabuleux. Nous passons par les lacs de Prals, nichés au cœur d’un ancien cirque glaciaire. Descente dans la vallée de la Gordolasque, aux portes du Parc National du Mercantour. Nuit en gîte.

Temps de marche : 7h30 / M : 1200 m - D : 1100 m.

Jour 9 - Pas de l'Arpette (2511 m) - Vallée et refuge des Merveilles (2111 m)

Nous rejoignons la célèbre vallée des Merveilles par le Pas de l'Arpette et en traversant les vallons où les hommes de l'age du bronze ont laissé leurs traces. Nuit en refuge.

Temps de marche : 4h00 / M : 900 m - D : 400 m.

Jour 10 - Cime du Diable (2685 m) ou Pas du Diable (2436 m) - Col de Turini (1600 m)

C'est en passant par la cime ou le Pas du Diable puis par les crêtes de l'Authion que nous rejoignons le col de Turini. Les nombreux forts militaires témoignent d’un passé tumultueux dans cette région alpine. Nuit en hôtel-gîte.

Temps de marche : 5h30 / M : 700 m - D : 930 m.

Jour 11 - Cimes de la Calmette (1786 m) et du Simon (1488 m) - Sospel (350 m)

Belle descente vers la Méditerranée et le pays des oliviers, en passant par les crêtes et en respirant les effluves des plantes aromatiques, au son des cigales, jusqu'au village de Sospel. Nuit en gîte.

Temps de marche : 7h00 / M : 450 m - D : 1790 m.

Jour 12 - Col du Razet (1032 m) - Castellar (350 m) - Menton (4 m !)

Nous effectuons notre dernière montée au col du Razet (1032 m) d'où l'on aperçoit enfin la Mer Méditerranée. Puis descente jusqu'au village de Castellar et transfert à la gare de Menton. Possibilité de baignade si le temps le permet.

Temps de marche : 5h00 / M : 700 m - D : 650 m.

Les horaires sont donnés à titre indicatif et calculés pour des marcheurs d'un niveau moyen hors pauses et temps pris pour le pique-nique. M : montée ; D : descente.

Les dates de départ et prix sont en cours d'actualisation

Ces informations seront disponibles prochainement. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser le formulaire de contact au bas de cette page pour demander à être informé dès que possible.

Vous trouverez facilement des randonnées similaires dans la rubrique Randonnée accompagnée

Type de circuit: Randonnée

Pour aborder une région ou un massif en profondeur. Marches en traversée ou en boucle faciles d’accès. Visages propose des circuits relevant d'un niveau de confort et de commodité appréciables après de belles journées de randonnée. Mais ne vous inquiétez pas, loin d'être aseptisés, nos circuits seront toujours faits de rencontres, de dépassement et de nature sauvage !

Durée: 12 jours / 12 de marche

Groupe: 5 à 14 participants

Hébergement et nourriture

Hébergement en gîtes en chambres collectives et en refuges gardés.

Le dîner et le petit déjeuner sont pris à l'hébergement. Les pique-niques de midi sont préparés par votre accompagnateur.

Nous fournissons également un « sac de vivres de course » au début du séjour (fruits secs, biscuits, barres énergétiques…).

Randonnée niveau 4

Difficulté

Niveau 4 (randonnée)

Profil des étapes: Étapes pouvant présenter des dénivelées positives de 700 à 1000 m environ et/ou avec des distances de 15 à 18 km. Vous portez vos affaires de la journée. Possibilité de passage en altitude.

Temps de marche: Étapes de 6h00 en moyenne

Votre profil de randonneur: Vous êtes sportif endurant et marchez très régulièrement sur sentiers ou hors sentiers.

Transferts locaux et portage

Vous portez uniquement vos affaires de la journée exceptés les J2, J5 et J9, ainsi que votre pique-nique et le matériel de sécurité. Le reste de vos affaires sera acheminé par véhicule.
Vous dormez plusieurs nuits dans un refuge (J2, J5 et J9) non accessible en véhicule. Vous devez emporter vos affaires de rechange pour un soir. Vous retrouverez vos bagages à l’étape suivante.

Encadrement et sécurité

Vous serez encadrés par un accompagnateur en montagne, expérimenté, professionnel et diplômé d'État.

Il s’engage à :

  • Gérer au mieux le déroulement de votre randonnée : choix de l'itinéraire, rythme de progression, logistique, adaptation aux aléas météorologiques.
  • Vous faciliter l’approche du milieu montagnard.
  • Vous faire partager sa passion pour la nature.
  • Animer votre groupe et en assurer la cohésion.
  • Etre disponible et à votre écoute.

Garder la tête froide ou chaude !

  • Chapeau ou casquette indispensable !
  • Lunettes de soleil protection 3 ou 4 couvrant parfaitement les yeux.
  • Pour les circuits avec passages en altitude : un bonnet au fond du sac est fortement conseillé.

La règle des 3 couches

  • Tee-shirts manches courtes ou longues, légers et respirants pour permettre l’évacuation de la transpiration. Ces vêtements sont aujourd'hui appelés des secondes peaux.
  • Couche intermédiaire pour apporter de la chaleur type fibre polaire.
  • Veste imperméable type Goretex idéale pour protéger du vent comme de la pluie
  • Poncho anti pluie.

Les pantalons de saison

  • Pantalon épais pour une protection suffisante, à la fois respirant et déperlant, selon la saison et/ou en cas de mauvais temps.
  • Pantalon léger pour les climats chauds vous protégeant de la végétation ou du soleil tout en conservant une aisance de marche.
  • Short en tissu léger, séchant rapidement.
  • Collant chaud pour la nuit.
  • Maillot de bain : surtout pour les circuits côtiers…
  • Sous-vêtements de rechange.

Les pieds et les mains

  • Chaussures adaptées à l’activité, toujours montantes pour préserver la cheville des torsions, de préférence avec une membrane Goretex pour l’étanchéité et la respiration. L’accroche et la qualité de la semelle permettent la randonnée sur tous les chemins. Pour les circuits trekking, il est vivement conseillé d'avoir des semelles semi-rigides. Notre conseil : Ne découvrez pas la qualité de vos chaussures le premier jour d'un trek ! Il est indispensable de les essayer à plusieurs reprises et d'en être satisfait avant de partir.
  • Des chaussures de détente : sandales ou baskets, pour les visites culturelles ou la fin de journée, elles doivent être adaptées à la marche tout en étant légères et agréables.
  • Chaussettes de marche en laine ou en soie avec renfort aux talons et sur l’avant du pied.
  • Pour les circuits en altitude une paire de gants est indispensable.

Equipement

L’ensemble de vos affaires doit être réparti dans deux sacs :

Le sac à dos

  • Pour vos affaires de la journée. De contenance 30 à 40 l.
  • Pour les raids avec portage, sac de 50 l minimum (75 l maxi).
  • Prévoir de la place pour le(s) pique-nique(s).
  • Privilégiez un sac léger, avec armature dorsale, bretelles et ceinture larges et confortables.

Le bagage transporté entre les hébergements

  • un seul bagage par personne et 15 kg par bagage maximum. Il contient les affaires non utilisées pendant la journée.
  • Préférez un sac de voyage ou sac à dos et évitez les valises rigides.

Les indispensables

  • Drap-sac (couvertures fournies), serviette de toilette pour les séjours en gîte ou refuge. Pour les séjours en hôtel, draps et serviettes sont fournis. Pour les séjours en auberge et locanda, consulter la rubrique hébergement de votre fiche descriptive.
  • Boîtes hermétiques type TUPPERWARE pour vos salades de midi
  • Couteau de poche*.
  • 2 gourdes d’un litre (isothermes de préférence).
  • Stylo, briquet, épingles de sûreté*
  • Lingettes humides pour la toilette (selon circuit).
  • Petit nécessaire de couture* + nécessaire de toilette + 1 paire de lacets de rechange.
  • Des bâtons télescopiques (facultatifs).

Pour plus de confort et de sécurité, partez bien équipés.

Il est conseillé d’emporter :

  • Lampe frontale. Exemple : l'ultra légère Tikka de Petzl
  • Couverture de survie (modèle renforcé).
  • Quelques sacs plastiques pour protéger vos affaires en cas de mauvais temps ou un sur-sac étanche.
  • Papier toilette.
  • Jumelles et appareil photo (facultatifs).

Pharmacie personnelle

  • Vos médicaments personnels habituels.
  • Vitamine C.
  • Micoropur (purificateur d'eau) pour les circuits déserts Jordanie, Maroc et Oman)
  • Médicament contre la douleur.
  • Anti-diarrhéique.
  • Traitement antibiotique à large spectre (sur prescription médicale).
  • Collyre et crème antibiotique pour les yeux.
  • Bande adhésive élastique type Elastoplast.
  • Petits pansements adhésifs.
  • Compresses désinfectantes.
  • Double peau (ampoules).
  • Traitement pour rhume et maux de gorge.
  • Un tube de biafine.
  • Un anti-inflammatoire (pommade ou gélule).

Dans une pochette étanche

  • Papiers d’identité + argent et CB.
  • Votre contrat d’assistance et une attestation d’assurance valable en montagne (assurance Visages ou autre).

Accès

Train

Gare SNCF de Briançon.

  • Train de nuit direct depuis la gare de Paris-Austerlitz.
  • En journée, trains depuis Marseille, Grenoble ou Valence (en correspondance avec les TGV).

Pour plus de renseignements : SNCF ) 36 35 (0,34€/min) ou voyages-sncf.com.

 

Voiture

Pour visualiser votre itinéraire : viamichelin.fr.

 

Parking

Vous pourrez laisser votre voiture sur le parking suivant pour la durée de votre séjour. Ce parking gratuit est non gardé.

  • Parking de la gare SNCF de Briançon.

Rendez-vous

Accueil : à 8h30 devant la gare SNCF de Briançon (05).

Dispersion : à Menton le dernier jour vers 16h00.

Vous arrivez le matin. Vous devez être « en tenue » (habillement + sac à dos de la journée), prêts à partir directement en randonnée.

Pour votre retour sur Briançon le lendemain de notre arrivée à Menton, il est possible de prendre le train.

Pour plus de renseignements : SNCF ) 36 35 (0,34€/min) ou voyages-sncf.com.

 

Vous pouvez aussi louer une voiture à Nice que vous laisserez à Briançon.

Pour de renseignements : avis.fr.

Pour rejoindre Nice depuis Menton et récupérer votre véhicule, il est nécessaire d’emprunter le train ou le bus n° 100 toutes les 15 à 30 minutes, horaires sur : tourisme-menton.fr/Horaire-des-Bus.html.

 

Tel d'urgence

En cas d’urgence le jour de votre départ, prenez contact avec Visages au 06 18 99 29 73.

Covoiturons !

Pour vous rendre au départ de votre voyage ou randonnée, nous vous proposons un service de covoiturage : blablacar.fr met en contact, gratuitement et facilement, conducteurs et passagers qui souhaitent faire des économies et préserver l’environnement.

Prestations complémentaires

Pour personnaliser votre Randonnée, rien de plus simple : une fois dans votre panier, ajoutez en un clic les prestations complémentaires de votre choix parmi les suivantes.

Nuit supplémentaire à Menton en B&B - ch. double 57 €

Vous souhaitez prolonger votre séjour ? Nous pouvons vous réserver des nuits supplémentaires à Menton, en B&B. Chambre double hôtel 2*  : 57€ par personne

Merci de nous préciser dans la zone « Ajouter un commentaire » si la nuit supplémentaire est avant ou après le séjour. 

Nuit supplémentaire à Menton en B&B - ch. individuelle 104 €

Vous souhaitez prolonger votre séjour ? Nous pouvons vous réserver des nuits supplémentaires à Menton, hôtel 2*  en B&B.

Chambre individuelle : 104€ /personne

Merci de nous préciser dans la zone « Ajouter un commentaire » si la nuit supplémentaire est avant ou après le séjour. 

Nuit supplémentaire à Briançon hôtel ** en B&B - ch. double / été 45 €

Situé à 300 mètres de la gare SNCF de Briançon, cet hôtel **  familial dispose d'un grand parking privé. Vous pourrez ainsi sur demande laisser votre véhicule en sécurité pendant votre semaine de randonnée.

Du lundi au vendredi et samedi en juillet et aout, possibilité de dîner avec un menu du terroir fait maison à 18€ environ. Nombreux restaurants dans le centre de Briançon.

Tarif par personne pour une chambre double.

Merci de nous préciser dans la zone « Ajouter un commentaire » si la nuit supplémentaire est avant ou après le séjour. 

Nuit supplémentaire Hôtel ** à Briançon en B&B - chambre individuelle / été 63 €

Situé à 300 mètres de la gare SNCF de Briançon, cet hôtel **  familial dispose d'un grand parking privé. Vous pourrez ainsi sur demande laisser votre véhicule en sécurité pendant votre semaine de randonnée.

Du lundi au vendredi et samedi en juillet et aout, possibilité de dîner avec un menu du terroir fait maison à 18€ environ. Nombreux restaurants dans le centre de Briançon.

Merci de nous préciser dans la zone « Ajouter un commentaire » si la nuit supplémentaire est avant ou après le séjour. 

Mercantour

~Parc national du Mercantour

Géographie

Massif alpin culminant en France à la pointe du Gelas (3133m), le Mercantour ne se situe pourtant qu’à 50km de la Méditerranée. En hiver, ses sommets enneigés se repèrent facilement depuis la Baie des Anges. Il abrite les derniers hauts sommets des Alpes du Sud. Frontalier avec le piémont italien, il est souvent associé à l’Argentera (culminant à 3297m) pour sa continuité géologique et paysagère. De nombreux lacs glaciaires peuplent les cuvettes, comme le lac d’Allos, encore en glace il y a 20 000 ans.

Climat

En raison de sa proximité avec la mer, le climat du Mercantour a la particularité d’être doux en hiver, et chaud en été. La saison estivale s’y installe plus tôt que dans d’autres massifs montagneux et connaît des orages parfois violents mais brefs. L’influence de la Méditerranée y fait régner un ciel dégagé.  

Queyras

~ Parc Naturel Régional du Queyras

Géographie

Dans le Queyras, aux confins des Hautes-Alpes, vous marchez sur une terre façonnée par l’eau. Celle de l’océan d’abord, qui a laissé sur les chemins coraux et coquillages fossilisés. Celle des glaciers ensuite, qui ont creusé les vallées évasées où il fait bon randonner. Celle des cours d’eau enfin, entaillant profondément la roche, comme dans les spectaculaires gorges du Guil qui vous accueillent dès le seuil du le Parc Naturel du Queyras, après Guillestre.

Elles constituent l’unique porte d’entrée accessible toute l’année. Le col de l’Izoard (2 361m), qui fait le lien avec le Briançonnais au nord, le col Agnel (2 744m) et le col d’Urine (2 525m) à la frontière italienne sont fermés à la circulation durant tout l’hiver. Ces conditions d’accès en font un lieu préservé où il n’est pas rare de croiser marmottes, chamois et mouflons depuis les sentiers.

Peu fréquentés, ils serpentent à travers le pin cembro et les mélèzes, principale essence qui recouvre les pentes émoussées du Queyras, et dont le bois imputrescible a été soumis à divers usages caractéristiques de la région : construction des fustes - espace de stockage du seigle et du foin bâti sur un soubassement de pierres -, des fontaines, fabrication de jouets et de meubles où les Queyrassins ont su laisser leur marque en les ornant de motifs populaires creusés au couteau.

Dominé par la Font Sancte et ses 3 385m d’altitude, le Parc Naturel du Queyras n’en est pas moins inséparable du mont Viso (3 881m), pourtant du côté italien. Marcher dans le Queyras, c’est donc aussi s’inviter chez nos voisins Piémontais et profiter de leur accueil si chaleureux, puis revenir sur les chemins français pour admirer les sommets à 3 000m (Rocca Bianca, Caramantran, Pain de Sucre…) qui forment un itinéraire sportif aux points de vue saisissants.

Quelle que soit votre randonnée, les nombreux lacs sont l’occasion idéale de faire une halte. La linaigrette transforme parfois leurs rives en véritables champs de coton. Issus de la fonte des glaciers, encore turquoise ou déjà émeraude lorsque la végétation s’y est installée, ils reflètent les cols et les sommets qui les entourent en véritables miroirs des cimes.

Les pentes douces du Queyras et la volonté de conserver l’authenticité de cette région ont favorisé l’implantation de stations de ski familiales et sont propices à la pratique du ski de randonnée et à la marche en raquettes. De gîte en gîte ou en hôtel, c’est une région idéale pour une plongée dans la neige fraîche, accompagné d’un guide, en liberté ou même en famille !

Climat

Le Queyras bénéficie d’un climat aux caractéristiques à la fois méditerranéennes et alpines, ce qui donne lieu à des conditions privilégiées alliant neige et soleil : aussi agréable en été qu’en hiver ! Avec ses 300 jours d’ensoleillement par an et son air sec qui rend le brouillard exceptionnel, il est rare que le ciel du Queyras ne vous présente pas son bleu azur, aussi lumineux lors de vos randonnées en raquettes ou à ski que dans les alpages fleuris de l’été. Gare cependant à l’amplitude thermique, accentuée par l’altitude : les journées sont chaudes et les nuits sont froides ! Prévoyez donc toujours l’équipement nécessaire, que vous partiez en liberté ou accompagné.

Les variations de température sont également importantes entre l’adret (exposé au soleil) et l’ubac (versant qui reste à l’ombre). Les Queyrassins ont donc mis à profit les pentes ensoleillées pour y bâtir leurs hameaux : les maisons de Saint-Véran, le village le plus haut de France où les coqs picorent les étoiles, s’étalent ainsi tout en longueur afin de profiter le plus longtemps possible du soleil et ne pas se faire mutuellement de l’ombre.

Sur les murs les mieux exposés, de véritables œuvres d’art ont été peintes : ce sont les cadrans solaires, dont l’âge d’or remonte aux XVIII et XIXe siècles, redécouverts et restaurés depuis les années 1930. Leurs décors s’inspirent de la faune et du paysage queyrassins et leurs sentences, parfois menaçantes, encouragent aussi le randonneur : « Lou soureil brillo pre tuches », « le soleil brille pour tous » !

C’est la Lombarde, vent parfois violent venu d’Italie, qui apporte l’essentiel des précipitations, et concerne surtout le Haut-Queyras. Ces « retours d’est » provoquent des épisodes pluvieux concentrés mais rares et permettent un bon enneigement tout l’hiver.

Ubaye

~Vallée de l'Ubaye - Alpes-de-Haute-Provence