• Lys oranger

Randonnée Ecrins

A partir de 699 €

Niveau 4 (randonnée)

7 jours / 7 de marche

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Voir les commentaires
Total de votes : 7

RN07

Tour des Ecrins (Ecrins)

Parmi les derniers paradis sauvages de France, le fier massif des Ecrins est célèbre pour son Parc National et ses sommets mythiques tels que la Meije, le Pelvoux, l’Ailefroide ou la Barre des Écrins. En une semaine, ce tour par les vallées de l’Oisans et du Briançonnais offre des panoramas grandioses sur la haute montagne et les glaciers tout proches.

Vous aimerez:

  • Les 3 beaux cols des Ecrins : Muzelle, Aup Martin et Valllonpierre.
  • La découverte de villages authentiques : Prapic, Dormillouse et Vallouise
  • Un trekking prestigieux et d’envergure.

Tout compris.

Ajouter un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

Jour 1 - Col de la Trancoulette (2293 m) - Vallouise (1160 m)

Court transfert au hameau des Combes. Nous remontons à travers les mélèzes et rhododendrons de la Réserve Naturelle des Partias pour rejoindre le col de la Trancoulette. Le sentier serpente ensuite entre les moraines glaciaires et les prairies de la combe de Peyre du Fey pour rejoindre le col de Vallouise, point de vue privilégié sur le Pelvoux et la Barre des Ecrins et passage obligé pour basculer dans la vallée de la Vallouise. Nuit en gîte.

Temps de marche : 5h30 / M : 730 m - D : 1300 m.

Jour 2 - Entre-les-Aigues (1615 m) - col de l'Aup Martin (2761 m) - refuge du Pré de la Chaumette (1810 m)

Transfert aux ruines d'Entre-les-Aigues, d’où vous partez pour rejoindre le col de l’Aup Martin à travers les larges pâturages du vallon de la Selle. Peu après ce premier col, le pas de la Cavale (2735 m) vous ouvre les portes du Champsaur où vous descendez passer la nuit, au refuge gardé du Pré de la Chaumette, niché dans la haute vallée de Champoléon. Nuit en refuge.

Temps de marche : 6h30 / M : 1200 m - D : 1000 m.

NB : En début de saison, lorsque le col de l’Aup Martin est enneigé, transfert dans la vallée du Fournel, d’où nous partons pour rejoindre le Pas de la Cavale (2735 m).

Jour 3 - Col de Vallonpierre (2607 m) - La Chapelle en Valgaudemar (1100 m)

Nous montons derrière le refuge pour contourner, par un sentier en balcon, l’imposant Sirac (3441 m) et ses glaciers suspendus. Une fois passé les trois cols de la Valette, de Gouiran et de Vallonpierre, nous descendons pique-niquer en Valgaudemar au bord du lac de Vallonpierre. Nous rejoignons ensuite le chalet du Gioberney où la navette nous attend pour nous conduire à la Chapelle en Valgaudemar.

Temps de marche : 7h00 / M : 1150 m - D : 1400 m.

Jour 4 - Col de la Vaurze (2500 m) - Valsenestre (1295 m)

Après un court transfert nous partons de Villard Loubière pour le col de la Vaurze. Le sentier bien tracé monte en lacets réguliers au milieu d’une végétation variée jusqu’au petit refuge des Souffles (1968 m), havre de paix surplombant la vallée, lieu idéal pour une pause. Tout au long de la montée, vue magnifique sur le majestueux Mont Olan (3564 m). Nous descendons ensuite jusqu’au Désert en Valjouffrey dans une ambiance de « bout du monde ». Transfert au petit hameau de Valsenestre, perdu au bout de la vallée du Béranger, au cœur d'une réserve naturelle.

Temps de marche : 8h00 / M : 1500 m - D : 1250 m.

Jour 5 - Col de la Muzelle (2613 m) - Venosc (935 m) - Besse-en-Oisans

Le col de la Muzelle « se mérite »… Mais au terme de cette belle montée, l'effort est récompensé par le magnifique panorama sur le lac de la Muzelle dans lequel se reflètent les glaciers alentours. Descente sur Venosc. Transfert au gîte de Besse-en-Oisans.

Temps de marche : 7h00 / M : 1350 m - D : 1700 m.

Jour 6 - Plateau d'Emparis - La Grave (1500 m) - Villar d’Arène (1670 m)

La traversée du plateau d'Emparis, où pâturent les troupeaux, face à la cime blanche et orgueilleuse de la Meije (3983 m) est inoubliable. De la Grave nous rejoignons Villar d’Arène en remontant le long de l'impétueux torrent de la Romanche. Nuit en gîte.

Temps de marche : 7h30 / M : 1100 m - D : 1000 m.

Jour 7 - Col d'Arsine (2340 m) - Le Casset (1512 m)

L’itinéraire suit un temps les bords boisés de la Romanche avant de s’élever vers les pelouses alpines du col d’Arsine. La montagne des Agneaux et ses glaciers donne ici naissance au Petit Tabuc, étonnant torrent aux reflets turquoise, que nous suivons jusqu'au hameau du Casset, terme de notre randonnée. Transfert à Briançon.

Temps de marche : 5h30 / M : 800 m - D : 950 m

Les horaires sont donnés à titre indicatif et calculés pour des marcheurs d'un niveau moyen hors pauses et temps pris pour le pique-nique. M : montée ; D : descente.

Les dates de départ et prix sont en cours d'actualisation

Ces informations seront disponibles prochainement. Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser le formulaire de contact au bas de cette page pour demander à être informé dès que possible.

Vous trouverez facilement des randonnées similaires dans la rubrique Randonnée accompagnée

Type de circuit: Randonnée

Pour aborder une région ou un massif en profondeur. Marches en traversée ou en boucle faciles d’accès. Visages propose des circuits relevant d'un niveau de confort et de commodité appréciables après de belles journées de randonnée. Mais ne vous inquiétez pas, loin d'être aseptisés, nos circuits seront toujours faits de rencontres, de dépassement et de nature sauvage !

Durée: 7 jours / 7 de marche

Groupe: 4 à 14 participants

Hébergement et nourriture

Hébergement en gîtes en chambres collectives et une nuit en refuge gardé.

Le dîner et le petit déjeuner sont pris à l'hébergement (cuisine copieuse et traditionnelle). Les pique-niques de midi sont préparés par votre guide ou par l’hébergeur.

Nous fournissons également un "sac de vivres de course" au début du séjour (fruits secs, biscuits, barres énergétiques…).

Randonnée niveau 4

Difficulté

Niveau 4 (randonnée)

Profil des étapes: Étapes pouvant présenter des dénivelées positives de 700 à 1000 m environ et/ou avec des distances de 15 à 18 km. Vous portez vos affaires de la journée. Possibilité de passage en altitude.

Temps de marche: Étapes de 6h00 en moyenne

Votre profil de randonneur: Vous êtes sportif endurant et marchez très régulièrement sur sentiers ou hors sentiers.

Transferts locaux et portage

Vous portez uniquement vos affaires de la journée sauf les J2 et J3, ainsi que votre pique-nique et le matériel de sécurité. Le reste de vos affaires sera acheminé par véhicule.

Vous dormez une nuit dans un refuge (J2) non accessible en véhicule. Vous devez emporter vos affaires de rechange pour un soir. Vous retrouverez vos bagages à l’étape suivante.

Encadrement et sécurité

Vous serez encadrés par un accompagnateur en montagne, expérimenté, professionnel et diplômé d'État.

Il s’engage à :

  • Gérer au mieux le déroulement de votre randonnée : choix de l'itinéraire, rythme de progression, logistique, adaptation aux aléas météorologiques.
  • Vous faciliter l’approche du milieu montagnard.
  • Vous faire partager sa passion pour la nature.
  • Animer votre groupe et en assurer la cohésion.
  • Etre disponible et à votre écoute.

Garder la tête froide ou chaude !

  • Chapeau ou casquette indispensable !
  • Lunettes de soleil protection 3 ou 4 couvrant parfaitement les yeux.
  • Pour les circuits avec passages en altitude : un bonnet au fond du sac est fortement conseillé.

La règle des 3 couches

  • Tee-shirts manches courtes ou longues, légers et respirants pour permettre l’évacuation de la transpiration. Ces vêtements sont aujourd'hui appelés des secondes peaux.
  • Couche intermédiaire pour apporter de la chaleur type fibre polaire.
  • Veste imperméable type Goretex idéale pour protéger du vent comme de la pluie
  • Poncho anti pluie.

Les pantalons de saison

  • Pantalon épais pour une protection suffisante, à la fois respirant et déperlant, selon la saison et/ou en cas de mauvais temps.
  • Pantalon léger pour les climats chauds vous protégeant de la végétation ou du soleil tout en conservant une aisance de marche.
  • Short en tissu léger, séchant rapidement.
  • Collant chaud pour la nuit.
  • Maillot de bain : surtout pour les circuits côtiers…
  • Sous-vêtements de rechange.

Les pieds et les mains

  • Chaussures adaptées à l’activité, toujours montantes pour préserver la cheville des torsions, de préférence avec une membrane Goretex pour l’étanchéité et la respiration. L’accroche et la qualité de la semelle permettent la randonnée sur tous les chemins. Pour les circuits trekking, il est vivement conseillé d'avoir des semelles semi-rigides. Notre conseil : Ne découvrez pas la qualité de vos chaussures le premier jour d'un trek ! Il est indispensable de les essayer à plusieurs reprises et d'en être satisfait avant de partir.
  • Des chaussures de détente : sandales ou baskets, pour les visites culturelles ou la fin de journée, elles doivent être adaptées à la marche tout en étant légères et agréables.
  • Chaussettes de marche en laine ou en soie avec renfort aux talons et sur l’avant du pied.
  • Pour les circuits en altitude une paire de gants est indispensable.

Equipement

L’ensemble de vos affaires doit être réparti dans deux sacs :

Le sac à dos

  • Pour vos affaires de la journée. De contenance 30 à 40 l.
  • Pour les raids avec portage, sac de 50 l minimum (75 l maxi).
  • Prévoir de la place pour le(s) pique-nique(s).
  • Privilégiez un sac léger, avec armature dorsale, bretelles et ceinture larges et confortables.

Le bagage transporté entre les hébergements

  • un seul bagage par personne et 15 kg par bagage maximum. Il contient les affaires non utilisées pendant la journée.
  • Préférez un sac de voyage ou sac à dos et évitez les valises rigides.

Les indispensables

  • Drap-sac (couvertures fournies), serviette de toilette pour les séjours en gîte ou refuge. Pour les séjours en hôtel, draps et serviettes sont fournis. Pour les séjours en auberge et locanda, consulter la rubrique hébergement de votre fiche descriptive.
  • Boîtes hermétiques type TUPPERWARE pour vos salades de midi
  • Couteau de poche*.
  • 2 gourdes d’un litre (isothermes de préférence).
  • Stylo, briquet, épingles de sûreté*
  • Lingettes humides pour la toilette (selon circuit).
  • Petit nécessaire de couture* + nécessaire de toilette + 1 paire de lacets de rechange.
  • Des bâtons télescopiques (facultatifs).

Pour plus de confort et de sécurité, partez bien équipés.

Il est conseillé d’emporter :

  • Lampe frontale. Exemple : l'ultra légère Tikka de Petzl
  • Couverture de survie (modèle renforcé).
  • Quelques sacs plastiques pour protéger vos affaires en cas de mauvais temps ou un sur-sac étanche.
  • Papier toilette.
  • Jumelles et appareil photo (facultatifs).

Pharmacie personnelle

  • Vos médicaments personnels habituels.
  • Vitamine C.
  • Micoropur (purificateur d'eau) pour les circuits déserts Jordanie, Maroc et Oman)
  • Médicament contre la douleur.
  • Anti-diarrhéique.
  • Traitement antibiotique à large spectre (sur prescription médicale).
  • Collyre et crème antibiotique pour les yeux.
  • Bande adhésive élastique type Elastoplast.
  • Petits pansements adhésifs.
  • Compresses désinfectantes.
  • Double peau (ampoules).
  • Traitement pour rhume et maux de gorge.
  • Un tube de biafine.
  • Un anti-inflammatoire (pommade ou gélule).

Dans une pochette étanche

  • Papiers d’identité + argent et CB.
  • Votre contrat d’assistance et une attestation d’assurance valable en montagne (assurance Visages ou autre).

Rendez-vous

Rendez-vous le premier jour à 8h30 devant la gare SNCF de Briançon. Dispersion au même endroit le dernier jour vers 17h00.

Vous arrivez le matin. Vous devez être « en tenue » (habillement + sac à dos de la journée), prêts à partir directement en randonnée.

Tel d'urgence

En cas d’urgence le jour de votre départ, prenez contact avec Visages au 06 18 99 29 73.

Accès

Train

Gares SNCF de Briançon.

Train de nuit direct depuis la gare de Paris-Austerlitz :

En journée, trains depuis Marseille, Grenoble ou Valence (en correspondance avec les TGV).

SNCF ) 36 35 (0,34€/min) ou voyages-sncf.com.

Voiture

Grenoble / La Mure / col Bayard / Gap par la RN85. Puis direction Briançon par la RN94.

Ou

Grenoble / col du Lautaret / Briançon par la RN91 puis la RN94 en vérifiant l’ouverture de la route.

Pour visualiser votre itinéraire : viamichelin.fr

Parking

Vous pourrez laisser votre voiture sur les parkings suivants pour la durée de votre séjour. Ces parkings gratuits sont non gardés mais sans risque.

La gare SNCF de Briançon (05) : parking de la gare.

Covoiturons !

Pour vous rendre au départ de votre voyage ou randonnée, nous vous proposons un service de covoiturage : blablacar.fr met en contact, gratuitement et facilement, conducteurs et passagers qui souhaitent faire des économies et préserver l’environnement.

Prestations complémentaires

Pour personnaliser votre Randonnée, rien de plus simple : une fois dans votre panier, ajoutez en un clic les prestations complémentaires de votre choix parmi les suivantes.

Nuit supplémentaire à Briançon hôtel ** en B&B - ch. double / été 45 €

Situé à 300 mètres de la gare SNCF de Briançon, cet hôtel **  familial dispose d'un grand parking privé. Vous pourrez ainsi sur demande laisser votre véhicule en sécurité pendant votre semaine de randonnée.

Du lundi au vendredi et samedi en juillet et aout, possibilité de dîner avec un menu du terroir fait maison à 18€ environ. Nombreux restaurants dans le centre de Briançon.

Tarif par personne pour une chambre double.

Merci de nous préciser dans la zone « Ajouter un commentaire » si la nuit supplémentaire est avant ou après le séjour. 

Nuit supplémentaire Hôtel ** à Briançon en B&B - chambre individuelle / été 63 €

Situé à 300 mètres de la gare SNCF de Briançon, cet hôtel **  familial dispose d'un grand parking privé. Vous pourrez ainsi sur demande laisser votre véhicule en sécurité pendant votre semaine de randonnée.

Du lundi au vendredi et samedi en juillet et aout, possibilité de dîner avec un menu du terroir fait maison à 18€ environ. Nombreux restaurants dans le centre de Briançon.

Merci de nous préciser dans la zone « Ajouter un commentaire » si la nuit supplémentaire est avant ou après le séjour. 

Ecrins

~ Parc National des Ecrins. Massif de l'Oisans

Géographie

Des vallées étroites et encaissées aux pieds de sommets dépassant allègrement les 3000m, des glaciers suspendus à des murailles de pierre, des lacs opalescents, tel est le décor de haute-montagne qu’offrent les randonnées dans le massif des Ecrins.

Une beauté préservée puisque le parc national des Ecrins protège la diversité de sa flore et de sa faune. Créé en 1973, il s’étend sur plus de 90 000 ha et les deux départements des Hautes-Alpes et de l’Isère. Briançonnais, Vallouise, Embrunais, Champsaur, Valgaudemar, Valbonnais, Oisans… Autant de noms qui évoquent des paysages où gambadent chamois et bouquetins, mouflons et marmottes, tétra lyre et lagopède alpin, ces animaux des montagnes dont la rencontre est toujours une heureuse surprise.

En randonnée pédestre ou en randonnée à ski, en balcon ou en traversée, approcher la Meije, le Pelvoux (longtemps considéré à tort comme le plus haut sommet du massif), l’Olan ou les Bans provoque toujours le sentiment très particulier de se sentir insignifiant face à ces géants, mais de tout de même vouloir jeter un œil sur le panorama qu’on doit avoir juste un peu plus haut…

Hiver ou été, l’ascension du Dôme de Neige des Ecrins est un rêve réalisable à skis ou à pied. La joie d’avoir gravi un 4000 n’a d’égal que le panorama qui s’offre à vous une fois au sommet. Le passage par le glacier Blanc est déjà en lui-même une expérience. Sans difficulté technique, ce trek est simplement une bouffée de montagne pure.

Climat

Dans le massif des Ecrins, le climat est globalement sec et froid en raison de l’altitude. Bien s’équiper pour les séjours de rando hivernale est indispensable : bonnet, guêtres, gants et sous-gants… Mais en été aussi, l’altitude rend les rayons du soleil particulièrement desséchants : prévoyez de l’eau ! Enfin, été comme hiver, l’indice UV est souvent élevé, et ça se sent. Emportez chapeau et crème solaire dans votre sac.

Guides et bibliographie

  • Hautes-Alpes, Gallimard, 1997
  • Dauphiné, Ouest France, 1996